Médecine traditionnelle chinoise : la théorie des organes ou zang-fu pour une meilleure santé

La médecine traditionnelle chinoise considère que l’univers et le corps humain sont étroitement lié. Pour mieux comprendre cette idée forte de la médecine chinoise, nous nous intéressons aujourd’hui à la théorie des viscères également nommé zang-fu.

La compréhension de ce système est capitale pour mieux appréhender la pratique de la médecine chinoise. Le zang-fu permet en effet au praticien d’établir son diagnostic, mais également d’adapter le traitement en fonction de l’état de santé et de l’évolution énergétique du patient.

 

Jeune fille avec symbole yin yang

Comme le yin et le yang, le concept du zang-fu est capital pour comprendre le fonctionnement de base de la médecine traditionnelle chinoise.

 

La théorie zang-fu est le concept selon lequel les fonctions des différents organes (entrailles et viscères) interagissent les uns avec les autres. Une interaction complexe mais dont les conséquences sur la santé sont nombreuses.

Pour faire simple, quand les organes fonctionnent normalement, la médecine chinoise considère que vous êtes en bonne santé, et que l’énergie vitale qi circule correctement dans un système global équilibré comme le yin et le yang.

Une question d’équilibre comme le yin et le yang

À partir de ce théorème, les organes internes sont classées par catégories. Et chaque organe de la catégorie correspond à un autre de l’autre catégorie. Comme le yin et le yang…

Le premier ensemble est donc le zang, qui représente les organes yin. Cela comprend le cœur, le foie, la rate, les poumons, les reins et le péricarde.

Le fu englobe les organes Yang et comprend donc les intestins, la vésicule biliaire, la vessie et l’estomac. reste maintenant à équilibrer le yin et le yang pour vivre en bonne santé.

 

 

Le zang fu, une voie vers une meilleure santé

Ainsi, les organes sont liés les uns aux autres. Et quand un seul ne fonctionne plus correctement, c’est l’ensemble du corps qui est touché et qui se met à dysfonctionner.

Les conséquences vont au-delà du simple dérèglement fonctionnel car le concept du zang-fu établit un lien étroit entre nos organes (viscères) et notre spirituel.

Le zang est directement liée à nos émotions spécifiques. Le fu est à l’opposé lié au système en creux comme les intestins.

En examinant les relations que développent les organes entre eux, la médecine traditionnelle chinoise cherche les éléments nécessaires à un diagnostic pertinent. L’analyse zang-fu de ces éléments est pour la médecine chinoise une voie vers une meilleure santé de la personne.

[Photo: © bigstockphoto.com]

 



Anastore.com