Luminothérapie ou thérapie de la lumière pour lutter contre la dépression hivernale

 

Véritable baromètre de notre santé, la lumière est aujourd’hui une thérapie pour vivre en bonne santé et éliminer la dépression saisonnière hivernale.

La thérapie de la lumière est aussi indispensable que l’oxygène. Elle rythme nos jours et nos nuits et sa chaleur réchauffe autant notre esprit et notre corps.

Bienvenue dans le domaine de la luminothérapie ou la cure de lumière. 

 

Jeune fille profitant du soleil

L’usage de la luminothérapie permet de réguler notre horloge biologique intérieure.

 

L’alternance des jours et des nuits rythme notre vie. Et notre métabolisme est conçu pour vivre selon ce rythme.

L’exposition prolongée et quotidienne à la lumière du soleil est indispensable pour faire notre plein d’énergie, chasser le stress et trouver un sommeil réparateur.

Il n’y a qu’à voir le bien-être qui nous envahit quand arrive la douce lumière du printemps et les chaleurs de l’été ? Tout semble revivre et nous redonner joie et bonne humeur…

Les risques du manque de lumière

Notre vie quotidienne bouleverse régulièrement le rythme des jours et des nuits.

Notre organisation du travail, avec certains métiers exercés selon des « horaires non conventionnels » : en continus, de nuit ou en horaires décalés désorganisent notre rythme biologique.

L’explosion même des nouvelles technologies comme internet, le portable, la télévision, etc. nous coupent également de l’exposition naturelle à la lumière du jour ou de notre dose de repos journalier…

Or, les lumières artificielles sont 5 à 20 fois moins intenses que la lumière naturelle, même d’un jour gris et pluvieux.

Baisse de tonus et somnolence

Pourtant les risques de carence en lumière sont indéniable en terme de baisse de tonus et d’une somnolence contre laquelle il est difficile de lutter.

La qualité du sommeil est souvent altérée. On le constate chez les travailleurs de nuit : le sommeil dans la journée est moins réparateur. De plus, la durée d’un repos diurne est plus courte de 30 % environ.

Ce phénomène expose à des incidents, voire des accidents.

Il est donc essentiel de faire le plein de lumière chaque jour, même pendant les périodes les plus sombres de l’hiver !

La luminothérapie pour chasser la dépression saisonnière hivernale

L’hiver, les cas de dépression saisonnière hivernale sont fréquents. Il est aujourd’hui établi que l’origine de ce blues est principalement le manque de lumière.

Une personne sur cinq rencontre des troubles du sommeil, de la tristesse au réveil, de l’irritabilité…

Outre les traitements classiques, qui reposent sur la psychothérapie et certains médicaments, il est essentiel de remédier au manque de lumière.

C’est là qu’intervient la luminothérapie. Le principe est simple : il suffit d’exposer son organisme à une lampe spécialement étudiée pour offrir un maximum de lumière.

Certains hôpitaux sont aujourd’hui équipés pour proposer ainsi des séances de luminothérapie: soit les patients viennent dans l’établissement, soit ils se font prêter une lampe portative.

L’efficacité de ce traitement de luminothérapie est avérée! À raison d’une demi-heure par jour, assis à quelques centimètres de la lampe, l’état de dépression saisonnière disparaît en moins de 15 jours.

 

 

Prévenir le coup de blues avec la luminothérapie

Si la thérapie de la lumière est efficace pour traiter la dépression saisonnière hivernale, elle peut également prévenir le mal.

Des cures de lumière préventives peuvent ainsi chasser le coup de blues avant qu’il ne vienne noircir vos pensées. Voici également d’autres astuces judicieuses :

  • Un « radio-réveil » lumineux, cet outil serait au moins aussi efficace que des séances de luminothérapie, et beaucoup moins contraignant !
  • Au lieu de rester enfermé dans le métro, descendez une ou deux stations avant et terminez le trajet à pied.
  • Le midi, n’hésitez pas à sortir vous acheter à manger, en choisissant la boulangerie qui est la plus éloignée de votre lieu de travail et en préférant le trottoir le plus ensoleillé.
  • Et le week-end, sortez faire le plein de soleil (mais n’oubliez pas votre écharpe, afin de ne pas prendre froid…).
  • N’hésitez pas à utiliser la luminothérapie contre d’autres désagréments.

La luminothérapie nous aide à remettre notre organisme « en phase » ou en « charge ». Elle peut être particulièrement indiquée pour les personnes qui ont du mal à trouver le sommeil. Elles se couchent tard et se réveillent fatiguées le matin.

Dans ces cas là, les traitements en hôpital durent jusqu’à trois semaines. Les patients passent chaque matin une heure installés à 50 centimètres d’un « mur de lumière ».

Et c’est l’inverse pour les gens qui se couchent à 20 heures et se réveillent à 2 heures du matin : ils passeront alors le soir pour suivre un même traitement de une heure.

La lumière est ainsi le meilleur moyen de mettre notre horloge interne à l’heure !

La luminothérapie pour les seniors

La luminothérapie au quotidien peut être utile dans les problèmes de déséquilibre ou de délire chez les seniors. Enfin, la qualité du sommeil est aussi bien meilleure.

Les symptômes sont globalement atténués chez les patients souffrant de troubles cognitifs (démence) placés à la plus forte exposition lumineuse.

Pour conclure, profitez de la lumière du jour pour vous ressourcer et faire par la même occasion quelques minutes d’exercice par jour ! Rappelez-vous : 30 minutes par jour suffisent !

[Photo © bigstockphoto.com]

 



Anastore.com