Infographie : les Français et les médecines « douces » ou « alternatives »

 

Cet article est rédigé par par Thibaut Fitoussi du site Le Mag des thérapeutes. Le mag des thérapeutes et des alternatives santé est un site d’information destiné à mieux vous présenter l’actualité des médecines complémentaires et alternatives, ses acteurs, ses services, ses innovations…

Il nous présente aujourd’hui une infographie intéressante sur les rapports des Français face aux médecines douces.

 

Infographie les Français et les médecines douces et alternatives

Infographie réalisée par le site des thérapeutes et des alternatives santé.

 

Les récentes statistiques montrent que près de la moitié de nos concitoyens se tournent vers les médecines alternatives et complémentaires (MAC) et ce malgré le fait que l’Académie nationale de médecine considère que ces pratiques constituent surtout « une nébuleuse difficile à identifier et sujette à trop de dérives pour être reconnues et encouragées officiellement ». Un simple chiffre en montre l’étendue : en 2014, un Français sur 2 a déjà consulté un ostéopathe, soit une progression de 20% en quatre ans et plus de 20 millions de consultations ostéopathiques ont lieu chaque année (Source Opinion Way).

Certaines pratiques (acupuncture, homéopathie, mésothérapie, hypnose et tai-chi) sont même promues comme « thématiques innovantes » et intégrées dans le plan stratégique 2010 de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP).

 

 

Contrairement aux idées reçues, ces médecines ne sont pas l’apanage des classes aisées, des « bobo » férus de bio, puisqu’un tiers des consultations sont faites par des employés et des ouvriers.

Bien que les approches entre médecine classique et médecines alternatives diffèrent largement, les médecines modernes et traditionnelles se complètent très bien. Les Français semblent d’ailleurs en être conscients comme le montrent les résultats des enquêtes : ils souhaitent combiner leurs forces, comme accompagner un traitement médical classique avec de l’homéopathie ou de l’hypnose… notamment pour réduire la prise de médicaments.

Article et infographie réalisée par le mag des thérapeutes et des alternatives santé.

[Photo: © B. Wylezich – Fotolia.com]

 



Anastore.com