Hapkido : un art martial qui combine techniques de combat et de massage

Le hapkido est un art martial coréen qui combine plusieurs formes de combats coréennes avec l’aïkido, un art martial japonais introduit en Corée à la fin du XIXe siècle.

Aujourd’hui, le hapkido est très populaire en Corée mais aussi dans le monde entier. Ce que l’on sait moins sur cette technique de combat, c’est qu’elle est aussi étroitement lié à la thérapie martiale coréenne.

 

Jeune garçon pratiquant un art martial coréen

L’art martial coréen hapkido associe des techniques de massage à des techniques de combat pour créer une véritable thérapeutique anti-stress.

 

La thérapie martiale coréenne, de son acronyme anglais KMT pour Korean Martial Therapy, a été développée pour sa capacité à maintenir les soldats en forme aussi bien avant qu’après les combats.

L’hapkido : l’association parfaite entre combat et thérapie

La thérapie martiale coréenne a été importée aux États-Unis par Jae Kwon Yun, un Coréen spécialiste du hapkido qui enseigne dans son école la combinaison du hapkido avec la thérapie martiale coréenne.

Jae Kwon Yun considère que son enseignement représente l’équilibre parfait entre l’art du combat de l’Hapkido et l’aspect thérapeutique de la thérapie martiale coréenne.

Une pratique thérapeutique individuelle

La thérapie martiale coréenne est une technique de massage des tissus profonds pratiquée en position assise ou allongée. Une technique qui peut se pratiquer seul.

Le principe de base de ce massage consiste à utiliser une variété de mouvements sinueux pour développer un effet thérapeutique sur le corps et l’esprit.

La thérapie martiale coréenne était à l’origine enseignée par un thérapeute dont le rôle consistait à guider le patient dans l’exécution des mouvements et des positions.

 

 

L’hapkido enseigne les mêmes gestes pour blesser et guérir

Pour bien comprendre la thérapie martiale coréenne, il faut savoir que les mouvements qui provoquent douleur ou blessure dans le cas d’un combat peuvent également servir à la guérison.

La thérapie martiale coréenne considère que tout ce qui peut blesser l’individu peut provoquer également le contraire et donc le guérir. Un concept tout à fait étonnant !

Pour développer l’énergie positive, la thérapie martiale coréenne utilise les points de pression situé sur les méridiens. Et ces mêmes points sensibles sont utilisés par l’hapkido pour blesser l’adversaire.

Une technique de massage qui recherche l’efficacité immédiate

N’oublions pas qu’à l’origine, la thérapie martiale coréenne est pratiquée sur les champs de bataille pour soulager les soldats de leurs blessures.

Elle doit donc être efficace immédiatement pour permettre la poursuite du combat. Tout le contraire des autres techniques de soin qui recherchent en général plutôt des effets sur le long terme.

Les techniques de massage de la thérapie martiale coréenne combinent les gestes traditionnels du massage, avec la théorie du yin yang et le massage énergétique coréen si-kin.

Une technique bien adaptée pour les sportifs et les pathologies modernes

La thérapie martiale coréenne n’a plus beaucoup d’utilité sur les champs de bataille moderne.

Cependant, avec l’hapkido, la thérapie martiale coréenne est tout à fait indiquée pour traiter des traumatismes comme les blessures des sportifs mais également le stress et l’angoisse.

[Photo : © Lucky Dragon USA – Fotolia.com]

 



Anastore.com