Allergie : comment bien faire la différence entre l’asthme et l’allergie

 

Beaucoup de personnes souffrent de plus en plus d’asthme ou d’allergies. Et chaque année, on recense de nouveaux et nombreux malades.

Notre organisme devient visiblement plus sensible aux éléments étrangers que l’on trouve dans l’air comme le pollen, ou qui sont en contact avec la peau comme les animaux et les acariens.

Afin de mieux traiter notre maladie et de prévenir les crises, il faut bien faire la différence entre ces deux maladies qui se ressemblent beaucoup.

 

asthme et allergie

L’asthme et l’allergie sont des maladies de plus en plus fréquentes qui peuvent être provoquées par un simple bouquet de coquelicot.

 

L’asthme se caractérise par des difficultés respiratoires

Il existe trois types d’asthme : chronique, allergique, effort. Chaque malade atteint de crise d’asthme appartiendra à l’une de ces trois catégories, les deux autres types d’asthme n’empêcheront pas le déclenchement éventuel d’une crise. Les autres symptômes de l’asthme sont l’oppression respiratoire, le sifflement, la toux, la tachycardie.

1# L’asthme chronique

Il survient souvent pendant l’enfance. Il est dû à une hyperactivité des bronches. Dans ce cas, l’inflammation est lente et peut ne pas être vu. Sans traitement, ces crises d’asthme chroniques peuvent engendrer une insuffisance respiratoire.

2# L’asthme allergique

Il est provoqué par une réaction excessive des bronches à cause de l’inspiration d’un élément allergisant. Ces crises sont les plus graves, elles peuvent être mortelles car l’organisme va empêcher l’expiration d’air et ainsi empêcher également une nouvelle inspiration, créant un manque d’oxygène.

3# L’asthme d’effort

Il survient après ou pendant un effort physique. Ce type de crise est dû à l’effort engendré pour la respiration, mais le froid ou un manque de ventilation peuvent aussi aggraver une crise.

 

 

Les différents types d’allergie

L’allergie est provoquée par le système immunitaire qui réagit face à un contact avec un élément étranger à l’organisme. Les réactions aux allergies les plus fréquentes sont les rhinites allergiques, les crises d’eczéma, les crises d’asthme. Les allergies respiratoires sont souvent provoquées par les pollens, acariens, animaux.

Pour ces deux maladies, il est vivement conseillé de suivre un traitement qui permettra de réduire les crises. Une désensibilisation peut aussi être réalisée. Un traitement homéopathique peut aussi prévenir les crises.

La différence entre ces deux maladies est complexe car elles peuvent être provoquées par les mêmes causes. Une personne asthmatique peut aussi développer des crises d’allergie. À l’inverse, une crise d’allergie peut engendrer des difficultés respiratoires et donc provoquer une crise d’asthme. Les personnes atteintes de ces maladies sont plus sensibles aux substances étrangères à l’organisme.

[Photo : © contrastwerkstatt – Fotolia.com]