Phytothérapie partie 1 – l’art et la manière de bien préparer les plantes médicinales

Pour ceux qui ne connaissent pas : la phytothérapie a pour objectif d’aider et de faciliter le transit pour éliminer les excès de repas trop copieux. Ce qui peut être utile après un repas de fête par exemple.

Mais attention ! Il ne faut pas confondre faciliter le transit et régime pour maigrir. Dans le premier cas, la phytothérapie ne vous sera d’aucune utilité pour retrouver une ligne de guêpe.

La phytothérapie ne pourra également pas grand-chose pour votre transit si vous décidez d’avaler votre repas du réveillon à toute vitesse !

 

Infusion de plantes

Simples à préparer, les infusions avec les plantes naturelles sont très efficaces.

 

Cependant, en complément d’une alimentation saine et équilibrée, la phytothérapie peut être utile pour vous aider à réguler votre système digestif, voire même drainer et éliminer les graisses.

L’utilisation des plantes naturelles n’est pas très compliquée

Comme pour tout médicament, certaines plantes peuvent néanmoins avoir des effets indésirables.

Avant toute prise, il est donc indispensable de se renseigner auprès d’un botaniste ou d’un médecin phytothérapeute avant utilisation des plantes médicinales.

Il faut savoir les employer avec discernement et sans en abuser. Détaillons ensemble les principales préparations:

Une préparation fiable: la teinture mère

C’est le mode de préparation et de consommation le plus fiable.

Les laboratoires producteurs de teinture mère répondent en effet à un cahier des charges strict et précis sur les zones de culture, les modes de culture, les récoltes, la sélection des souches et la préparation des formules.

Pour cette préparation, la plante ou une partie de la plante macère généralement dans l’alcool à 60 % pendant 10 à 15 jours selon les besoins. Ensuite, la posologie est variable en fonction du principe actif, de l’effet souhaité et aussi du conditionnement.

 

 

Les infusions avec les plantes médicinales c’est facile

L’infusion est certainement le mode de préparation le plus simple et le plus facile. Il concerne aussi bien les feuilles que les fleurs.

Pour préparer une infusion, le mieux est de conserver les ingrédients nécessaires dans un récipient disposant d’un couvercle hermétique. C’est le meilleur moyen pour éviter l’évaporation des huiles essentielles qui contiennent les principes actifs de la plante.

Ensuite, il suffit de verser de l’eau frémissante sur les ingrédients, et de laisser infuser cinq à dix minutes. L’infusion peut se consommer telle quelle ou bien sucrée avec une cuillère à café de miel.

Recette pour une décoction de plantes médicinales

La décoction est un moyen de consommation à privilégier pour extraire les principes actifs des parties des plantes comme les racines, les écorces, les tiges, les graines et les baies.

Que la plante soit fraîche ou séchée, sélectionnez la partie que vous souhaitez utiliser et coupez-la en petits morceaux. Ensuite, il suffit de couvrir votre préparation d’eau fraîche, de porter le tout à ébullition, et de laisser frémir 10 à 20 minutes.

Les parties fragiles de la plante, comme les feuilles ou les fleurs peuvent être rajoutées hors du feu, et l’on peut ainsi poursuivre la préparation comme pour une infusion pendant 10 minutes.

Il suffit de filtrer ce mélange avec une passoire avant de le consommer. Vous pouvez boire la préparation immédiatement, ou plus tard après conservation au frais pendant 24 heures.

Varier les plaisirs des plantes officinales

Du sirop peut être réalisé avec l’une ou l’autre des précédentes préparations.

Il suffit pour cela de mélanger ces préparations avec du sucre ou du miel. Comptez généralement 500 ml d’infusion ou de décoction pour 500 grammes de miel. Les sirops peuvent aussi être également préparés à partir de teinture mère.

La gélule est le plus souvent remplie d’une poudre issue du broyage de plantes médicinales. Plus la poudre est fine, meilleure est la qualité. On peut les confectionner soi-même.

Les pharmaciens phytothérapeutes commercialisent des gélules en matière végétale, ou en gélatine, dans lesquelles il introduit la poudre. Les gélules issues des laboratoires pharmaceutiques sont généralement de bonne facture et permettent de maîtriser la qualité de la plante, ainsi que la plupart des principes actifs.

Dans la seconde partie de cet article sur la phytothérapie nous verrons ensemble l’usage des plantes via peut être son moyen le plus en vogue aujourd’hui : les huiles essentielles !

[Photo: © chihana – Fotolia.com]

 



Anastore.com