Homéopathie : 8 trucs et astuces pour utiliser l’homéopathie au quotidien

L’homéopathie connaît en France une véritable explosion. Désormais 4 personnes sur 10 l’utilisent au moins occasionnellement pour se soigner.

Cette médecine non conventionnelle à peine âgée de 300 ans gagne ainsi peu à peu la reconnaissance de notre pharmacopée quotidienne.

Mais que contiennent ces petites granules homéopathiques à faire fondre sous la langue ? Découvrons ensemble les principes de base de les principes de base de l’homéopathie.

 

Avec ses petites granules blanches, l’homéopathie est aujourd’hui une alternative tout à fait intéressante face à la pharmacopée moderne.

 

Pour établir son diagnostic, le médecin homéopathe procède à un examen clinique complet.

Le but de cet examen est de récolter le maximum d’informations concernant le passé et les antécédents du patient sur les symptômes liés à sa maladie.

La démarche homéopathique comporte trois phases essentielles

1# Personnalisation

Chaque personne réagit de manière différente et personnelle à une maladie ou à un traitement précis. En considérant chaque cas comme particulier, l’homéopathie s’efforce de personnaliser le traitement et de l’adapter à chaque individu.

2# Similitude

C’est là tout le paradoxe de l’homéopathie. En effet, l’homéopathie considère que l’on peut traiter une maladie en administrant à très petite dose une substance qui, à haute dose, serait responsable de l’effet principal de cette même maladie. En clair: on soigne le mal par le mal, mais en petite quantité!

3# Dilution

En homéopathie, chaque remède est fortement dilué pour contrer l’effet de la similitude. Sinon le remède aurait plutôt le résultat inverse et serait plus dangereux qu’efficace.

Nombreux sont les homéopathes qui pensent que pour être efficace le remède doit être le plus dilué possible. Selon cette pensée, l’arnica 7CH serait ainsi plus efficace que l’arnica 5 CH.

 

 

Que soigne-t-on avec l’homéopathie et peut-on tout soigner ?

L’homéopathie est assez bien indiquée pour traiter les maladies infantiles comme les rhino-pharyngites, les otites, les angines et certaines allergies (eczéma, rhume des foins, allergies cutanées).

Elle s’adapte également très bien aux symptômes gynécologiques comme les troubles des règles ou de la ménopause. Mais toutes les maladies ne peuvent pas être traitées par ce principe thérapeutique.

Petits conseils et grandes astuces homéopathiques

1# Pour mieux absorber les granules et une prise optimale, il faut les laisser fondre dans la bouche.

2# Idem pour les liquides, il faut les garder un moment dans la bouche avant absorption.

3# Il est conseillé de ne pas toucher avec les doigts les granules homéopathiques.

4# Il est préférable de prendre les granules avant les repas, ou alors carrément une heure après.

5# Pour les dilutions 4, 5, 7 CH : il est conseillé de répéter la prise plusieurs fois par jour.

6# Pour les dilutions de 9 CH : on peut aller jusqu’à 3 fois par semaine.

7# Pour les dilutions de 15 et 30 CH : 1 fois par mois.

8# Attention, il ne faut jamais répéter la dose s’il y a amélioration !

En cas de traitement homéopathique, il faut mieux éviter la consommation de café, de tabac, de camphre, de menthe et de camomille. Ces substances peuvent avoir des effets négatifs sur l’efficacité de l’homéopathie.

L’homéopathie est une solution naturelle

On peut associer l’homéopathie avec d’autres thérapies. Mieux vaut pour cela, demander conseil à un spécialiste pour davantage d’information.

Les remèdes homéopathiques se conservent théoriquement sans limite dans le temps, sauf pour les solutions sous forme liquide ou grasse comme les pommades.

Pour conclure, vous pouvez abusez de l’homéopathie au quotidien et de ces gestes simples pour traiter vos petits maux et vos petites allergies, c’est naturel.

[Photo: © bigstockphoto.com]

 



Anastore.com